Attention : nouvelle adresse mail depuis novembre 2017. Ne plus utiliser l'ancienne hébergée chez Yahoo!

mardi 3 octobre 2017

Ecran tactile pour PLC.

Depuis presque deux ans maintenant, j'utilise des écrans tactiles fabriqués en Chine, qui ont l'avantage par rapport à d'autres solutions, d'être très facilement programmable. Cependant ce type d'écran présentait plusieurs problèmes. Les premières versions ne disposaient pas de l'heure sauvegardée. Le tactile était de type résistif, donc assez peu pratique à manipuler, ou en tout cas interdisant les objets affichés de petite taille. Récemment, le fabricant à amélioré le sujet en proposant plus spécialement un écran de 7 pouces, de type capacitif, avec heure temps réel sauvegardée, présenté dans un boitier qui n'est pas inélégant :


Reste quand même quelques caractéristiques techniques qui contraignent un peu l'utilisation de ce type d'écran. La première contrainte concerne l'interface de communication qui se trouve être exclusivement de type TTL 5V. Il est donc impossible de raccorder ce type d'écran directement à un PLC, notamment par l'intermédiaire d'une interface standard RS485.

Le deuxième problème vient de la façon dont réagit cet écran, et notamment du format des informations bidirectionnelles. Elles ne répondent à aucun format standard comme le protocole Modbus par exemple, et est totalement propriétaire.

Dans quel cas utiliser ce type d'écran alors? Dans un premier temps il est tout à fait possible d'envisager une connexion à un automate de type Controllino :


Ce type d'automate se laisse facilement programmer en langage 'C', et est donc tout à fait capable de gérer directement des chaines de caractères, dialecte utilisé par l'écran. Ce type de configuration est particulièrement adaptée à l'automatisation et/ou le contrôle d'habitations ou de petits bâtiments. Que manque-t-il alors pour connecter ces deux appareils? Tout simplement une interface de communication de type TTL/RS485.

Le problème étant posé, il est dès lors assez simple d'établir les besoins minimum pour l'interface à réaliser :

- Le premier sera de convertir la nature des signaux série TTL/RS485.
- Le deuxième consiste à en profiter pour permettre l'adaptation de la vitesse de communication.
- Le troisième : fournir une alimentation régulée et relativement généraliste pour permettre une alimentation sans véritable contrainte.

Les solutions adoptées :

- Utilisation d'un convertisseur dédié permettant l'isolation du bus RS485.
- Utilisation d'un processeur offrant une adaptation simple de la vitesse de communication par rapport aux contraintes du terrain, sans avoir à reprogrammer l'écran.
- Utilisation d'une alimentation à découpage interne (7 à 26V en entrée), en mesure de fournir l'alimentation à l'écran ainsi qu'à la carte d'adaptation.

Et cela se présente comment?
Comme ceci :
Carte prototype
Il s'agit d'une carte prototype ou les composants sont soudés à la main, raison pour laquelle le design est très aéré. Un produit industrialisé devrait pouvoir occuper à peine la moitié de la surface actuelle.

Il y a un peu plus d'un an, j'avais réalisé le même type de carte, de plus compatible Arduino, dont l'avantage était d'être programmable, mais l'inconvénient, donc, de devoir être programmée par l'utilisateur :


Dans cette nouvelle version, le programme sera développé directement avec l'outil Atmel (Microchip maintenant), et gravé une fois pour toute dans la puce.

Il ne reste plus qu'à effectuer le travail de programmation de la nouvelle carte, et à tester le tout avec l'écran et l'automate Controllino.

A suivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire