mercredi 4 février 2015

NVSRAM : Suite...

Pendant que plusieurs sujets avancent 'tranquillement', en voici un qui passe une nouvelle étape : une nouvelle version de la mémoire SRAM non volatile. Dans la première partie du sujet j'évoquais la réalisation de la version 2Ko compatible avec les SRAM standards de type 6116. Aujourd'hui, il s'agit de la version compatible avec les tailles 8Ko et 32Ko. En fait il s'agit uniquement d'un 'composant' de 32Ko de type SRAM 62256, compatible aussi avec les boîtiers à 28 broches des SRAM de 8Ko de type 6264.

A gauche la version 2Ko et à droite celle de 8/32Ko.
La version de 2Ko a déjà été testée avec succès à l'intérieur d'un synthétiseur JX3P. La nouvelle version est en cours de test avec le terminal Télémécanique XBT :

Système bien pratique, équipé d'un processeur de type 80c31.
Ce système possède l'avantage de comporter un support 28 broches, destiné à recevoir un type particulier d'Eprom effaçable électriquement, l'ancêtre de la Flash. Cette mémoire est destinée à recevoir des sortes de 'plugins' téléchargés puis enregistrés dans cette Eprom effaçable. La taille de ce composant étant de 32Ko, il suffit de le remplacer par la mémoire NVRAM de 32Ko et d'écrire un petit programme qui se contente d'écrire et lire les données pour en vérifier l'exactitude. C'est simple et efficace puisqu'il est possible en plus, d'utiliser l'afficheur pour informer de l'état du déroulement des tests.

Le terminal XBT en cours de test de la toute première version de NVRAM à base de FRAM.
A noter que j'ai remplacé le processeur d'origine par une version plus rapide et compatible de la famille Dallas, aujourd'hui propriété de Maxim, pour contrôler les limites des temps d'accès. Cette version de 32Ko de NVRAM est censée en effet,  pouvoir équiper un Prophet VS basé lui, sur un processeur 68000 à 8Mhz.

La prochaine étape consistera donc à modifier la carte mère du Prophet VS pour y intégrer cette mémoire non volatile, permettant ainsi la suppression de la batterie de sauvegarde et donc le potentiel problème de fuite chimique, avec toutes les conséquences néfastes que l'on sait pour le circuit imprimé!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire