vendredi 25 mars 2016

SynthFest 2016 : c'est parti! ........ et c'est fini.

Comme prévu, l'édition 2016 a démarré ce vendredi.

Quelques photos du vendredi après-midi :

une partie du coin des Vintages...

Des Doepfer.

Un mini et un JP8 en vrai. Sans doute la propriété d'un Frogien. Il me semble avoir vu un commentaire à ce sujet sur Anafrog...

Un Frogien bien connu, pas vintage, en plein réglage de sa machine.

Les néos : oui oui il est bien là, et on peut y mettre les mains!

Une partie de la famille Korg.

Une partie de la tribu Smith, ici l'OB-6. Non Dave, pas ces gros switchs là, tu le sais pourtant...

Frédérick Rousseau en pleine démo des tools de l'Ircam. Bon, il y a du gadget, mais surtout des outils tout simplement bluffants!

Mention spéciale pour Benoit Bouchez : du hard et du soft comme je l'aime....
Deux types de produits pour Benoit Bouchez. Un émulateur de DSS1 sur le Pad. Je savais que ce DSS1 possède quelque chose de spécial, je ne suis pas le seul! J'ai équipé le mien avec le kit d'extension acheté chez Straylight Engineering et développé par Tom Virostek. Une occasion d'avoir des nouvelles de Tom par l'intermédiaire de Benoit. Le monde est... pas très grand, en fait!

L'autre type de produits présentés par Benoit Bouchez sont des modules basés sur la liaison MIDI éthernet et protocole RtMIDI, dont une 'espèce' de plugin hard, capable de s'interfacer directement comme un plugin soft dans un logiciel, grâce justement à la liaison éthernet. La sortie audio du Pad est envoyée directement dans le module externe qui possède un ou des DSP sous les ordres direct du logiciel grâce à la liaison rapide éthernet. Le traitement du protocole RtMIDI dans les modules est confié à des processeurs Xmos. Ces processeurs sont assez 'exhotiques' mais bien adaptés au traitement temps réel à fortes contraintes temporelles. Ces processeurs sont donnus pour être particulièrement intéressants dans le décodage de multiples canaux SPDIF.

En ce qui me concerne, je suis très intéressé par cette évolution de la liaison MIDI. Le standard DIN et protocole (ou plutôt absence de protocole) point à point est insupportable pour moi depuis au moins... 6 mois après sa sortie sur les machines!

Je m'étais intéressé au protocole CoperLan il y a deux ans, à l'occasion de la première édition de la SynthFest, mais sans être réellement en mesure de donner suite au sujet. Kissbox propose un produit OEM à intégrer. Je serais bien tenté d'essayer ce module dans un synthé :

En 'direct' du site Kissbox.
Il est pas 'bieau' ce synthé, comme on dit dans le Nord ;-)

A suivre...

Quelques photos du dimanche matin :

Sur scène, un ARP 2500, quand même...


Le coin des 'Vintage' avec quelques changements par rapport au vendredi. Le moog n'est pas vraiment vintage, mais bon...
Par contre la machine de droite avec toutes les traductions collées sur la face avant est un pure vintage, made in URSS, le Formanta Polyvoks :

http://www.vintagesynth.com/misc/polivoks.php

Les néos : une démonstration du MaxiBrute. Je ne suis pas fan, mais chacun ses goûts! Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une belle réalisation de lutherie électronique.

Les néos, toujours : Yamaha était présent avec son 'Montage' et les Reface. L'état de l'art de l'électronique nippone. Je ne suis pas fan non plus de ce type de machines qui font 'plein de choses' avec quelques boutons, même si ceux-ci sont éclairées et aidés dun afficheur graphique couleur qui me semble tactile.
Démo du Caïman par Stephen INGRAND.
Et pour finir, j'ai eu le bonheur d'assister à une petite démo. du synthétiseur de Stephen Ingrand, le Caïman. Filtres clônés de célèbres ancêtres au programme mais... commande de certains paramètres par MIDI. Et la, ça change tout. Quant au son, hum, comme les vrais! Malgré la petite tailles des haut-parleurs utilisés, les graves et les harmoniques étaient bien présents. Du travail artisanal absolument superbe et un résultat très intéressant. N'hésitez pas à visiter son site : http://neoretro.jimdo.com.

Le petit mot de conclusion : je n'avais pas assisté à l'édition de l'année dernière, mais j'ai pu constater avec grand plaisir que l'esprit de la manifestation que j'avais apprécié lors de la première édition de 2014 était toujours présent. Convivialité, proximité avec les créateurs, les fabricants, les artistes, les exposants, les pros, les moins pros etc etc...

Le fond de la salle du 'dix' : de quoi y passer la journée!
Un grand merci à l'association Patch Work Music  pour l'organisation de cette manifestation.

A l'année prochaine avec, j'espère, encore plus de créations à admirer.


2 commentaires:

  1. Hello, et merci pour les photos. Le Mini et le JP8 sont à moi ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Coyote14, je n'avais donc pas fait d'erreur, le Mini et le JP8 appartiennent bien à un 'frogien', qui plus est de la même région que moi!
    Peut-être la possibilité de causer 'vieilleries' autour d'un verre?
    A+

    RépondreSupprimer