Attention : nouvelle adresse mail depuis novembre 2017. Ne plus utiliser l'ancienne hébergée chez Yahoo!

mercredi 7 octobre 2015

Réparation : lecteur CD Arcam Delta 70.2

Il s'agit d'un lecteur CD équipé du 'fameux' TDA1541, considéré comme un des meilleurs convertisseurs audio numérique/analogique. J'ai trouvé ce lecteur en vente dans un état non fonctionnel. Je me suis laissé tenté par l'envie d'entendre ce convertisseur.

Image récupérée sur le net.
La présentation de la machine est on ne peut plus sobre. Le boitier tout en aluminium épais est de bonne facture et s'assemble très facilement. Les touches de la face avant sont assez grandes et précises pour permettre une manipulation aisée. La luminosité de l'afficheur peut être réglée à éteint, semi-luminosité et bien évidemment, pleine luminosité. Cela peut sembler être un raffinement superflu. Il n'en est rien. En semi-luminosité, les indications deviennent bien moins agressives qu'en luminosité maximale et plus lisibles en ambiance 'nocturne'.

J'ai acheté cet appareil avec le défaut annoncé : le moteur du CD fonctionne mais l'appareil ne lit plus les disques optiques.

Au démontage de la machine, la première chose évidente constatée est un problème concernant le détecteur de fermeture du tiroir. Il semble en manquer un bout. Après avoir secoué la machine, 'tête en bas', je découvre sur le plan de travail, la petite pièce mécanique manquante :

L'interrupteur type fin de course et son doigt palpeur cassé.
Il y aurait à dire sur ce contact de fin de course. La partie gauche fait office de palpeur, et est moulée dans le corps du contact. Ce palpeur bouge en fonction de la présence ou non du tiroir. Il y a donc notion d'axe. Et quel est l'élément qui joue ce rôle d'axe? La petite partie fine à droite sur le palpeur, soit, la torsion du plastique!!! Ce n'est pas ce que je considère être une mécanique à toute épreuve. Naturellement, avec l'âge et les contraintes répétées, cette partie se devait de céder.

Sans la détection de tiroir fermé, la logique du lecteur continue à faire fonctionner le moteur de fermeture, tout en empêchant la poursuite de la procédure, à savoir la mise en rotation du disque et la lecture de la T.O.C. Pour effectuer les premiers tests de fonctionnement, j'effectue donc la simulation de fermeture du tiroir en actionnant moi-même ce contact de fin de course à la main.

Et mauvaise surprise : pas de son. Je décide de suspecter en premier lieu la partie conversion audio du lecteur et non pas la  partie contrôle de la mécanique. En effet, la T.O.C étant correctement lue, puis un appui sur la touche 'play' lançant la machine en lecture, je suppose que toute la partie numérique fonctionne.

Pour commencer, je teste les alimentations de la carte de conversion. Pas difficile, le -15V et le -5V du convertisseur TDA1541 sont à 0V. Un rapide coup d'œil aux pistes du circuit imprimé me conduisent à un régulateur négatif de type LM337 qui ne reçoit pas sa tension négative d'entrée. Et pour cause. Juste à côté de ce régulateur, je trouve une petite résistance complètement calcinée :

La résistance en compagnie de 'son' régulateur et des condensateurs de filtrage.
La résistance est non pas coupée, mais présente une résistance de plusieurs dizaines de KOhms, incapable de laisser passer les milli-Ampères nécessaires au fonctionnement du régulateur et du TDA1541. Le code couleur de celle-ci n'est plus lisible, et sa mesure est forcément... fausse! Pour la remplacer, je considère arbitrairement que 200mA doivent suffire au fonctionnement du TDA puisque celui-ci consomme environ 100mA au total et que cette alimentation négative n'alimente QUE lui. Sous 12V de tension à faire chuter, la tension négative non régulée étant de -22V, cela donne une résistance d'une soixantaine d'Ohms. Je mets donc la main sur une résistance standard de 68Ohms mais cette fois en version 1/2 Watt et non plus 1/4 Watt.

J'en profite pour changer le régulateur. Au prix de ce composant, il est plus rentable de le changer que de tester celui qui est en place. Je change aussi les deux condensateurs de filtrage. En un mot, je change tout ce qui aurait été susceptible de générer un gros appel d'intensité, propre à faire 'fumer' la résistance, à moins que ce soit le TDA lui-même qui soit en défaut, mais dans ce cas, il me faudra trouver un nouveau circuit!

La résistance, le régulateur et les deux gros condensateurs changés.
Après cette intervention mineur et le remontage partiel de la machine, la sortie audio est de nouveau opérationnelle. Quelques heures de fonctionnement me permettront de valider la réparation, et de constater que la résistance chauffe bien un peu, mais sans plus, maintenant.

La carte de conversion dans son intégralité.
Il ne reste plus qu'à s'occuper du capteur de fermeture du tiroir pour finaliser la remise en état du lecteur. Je commande donc ce type d'interrupteur chez Farnell en prenant bien soin d'en choisir une version équipée d'un galet. Je ne sais pas encore de quelle façon je vais pouvoir adapter un tel interrupteur sur la mécanique du tiroir. Mais je me dis que je devrai plier son bras pour trouver le bon angle de détection. Je préfère donc commander de suite un système qui risquera le moins possible d'accrocher et de se bloquer.
Je commande donc ceci :

Il ne reste plus qu'à adapter ce 'truc' sur le mécanisme du tiroir.

Massacre à la tronçonneuse!!! Pour reprendre un titre bien connu... Après avoir trouvé ce qui me semblait être une bonne position pour ce contact, il m'a fallu retirer une partie en plastique sur le châssis du tiroir :

Il paraît que la série Mac Gyver devrait revenir sur les écrans!
Vous remarquerez aussi la courbure que j'ai fait prendre au levier de l'interrupteur, et de l'importance du galet notamment quand le tiroir s'ouvre!
Quelques points de colle à la cyanolite sur le support de l'ancien contact m'a permis de fixer très solidement ce nouveau détecteur. Après avoir ressoudé les fils concernés par l'opération, le mécanisme est de nouveau totalement fonctionnel. Histoire sans parole :


Et avec les bruits parasites magnifiés par le micro de l'appareil photo 'pas prévu pour ça'!

Pour ceux que cela intéresserait, une prise de vue de la mise en place de ce 'capteur de fin de course', effectuée sur le devant du lecteur CD :


Et maintenant... Il resterait à remettre en état la sortie audio à niveau réglable parce que celle-ci est en saturation complète. Mais je ne le ferai pas. La raison principale est que ce circuit se 'contente' de connecter un réseau de résistances d'atténuation au travers de switchs électronique CD4051. Quand on passe par des NE5532 pour traiter la sortie normale, il semble déraisonnable de 'bruiter' le signal audio au travers de circuits CMOS standards, on est censés être dans le domaine de la haute fidélité ici!

De plus, le circuit d'atténuation est monté sur un support céramique aux résistances 'imprimées'. Non, décidément, il est tout à fait inutile de s'occuper de cette sortie :


La machine est remontée et fonctionne maintenant parfaitement. Elle va remplacer un CD104 de Philips que j'avais précédemment réparé en remplaçant simplement la courroie d'ouverture/fermeture du tiroir et effectué quelques autres travaux de maintenance sans grande conséquence. Si cela vous intéresse, ce CD104 est en vente ici (à la date du 7 octobre 2015).

Et maintenant, un peu d'auto-publicité!

Parce qu'il m'arrive parfois d'avoir des questions sur les raisons de ce blog, de cet intérêt pour l'électronique et particulièrement l'électronique audio. A question compliquée, réponse simple : la passion.
A décorréler de préférence avec les études suivies et l'expérience professionnelle, même si ces deux aspects ne sont forcément pas très éloignés de mes centre d'intérêt.

L'audio numérique m'a amené à créer, par exemple, il y a déjà quelques décennies ce type d'appareil :

Home made...
Un convertisseur audio numérique 20bits. C'était en 1994, avec les moyens du bord, à une époque ou Orcad sans auto-routeur coutait une fortune et ou faire fabriquer ses circuit imprimés à l'unité en double face trous métallisés en France n'était pas donné!

Avec une alimentation séparée pour chaque étage!

Du haut de gamme de l'époque, toujours aussi réputé : DF1700P, YM3623B et DAC AD1762N. Je n'ai jamais testé la machine avec la version JN des AD1762. 21 ans plus tard, cet appareil fonctionne toujours, sans jamais avoir posé le moindre problème! Je vais pouvoir le comparer avec ce nouveau lecteur CD...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire