Attention : nouvelle adresse mail depuis novembre 2017. Ne plus utiliser l'ancienne hébergée chez Yahoo!

mardi 8 juillet 2014

Informatique, développement durable et réparations.

Tout Blog sérieux se doit de contenir un certain nombre d'articles sur le vaste sujet qu'est le dépannage de matériels divers et variés. Puisqu'il s'agit d'un blog plus spécialement dédié à l'électronique, commençons donc par un dépannage trivial : un écran d'ordinateur.

Mise en situation : comme chaque année, la saison de la mise au rebut des matériels obsolètes est arrivée. Comme chaque année, je me poste sur le trajet menant de notre salle de stockage vers les containers appartenant à l'entreprise censée gérer la gestion de ces déchets électroniques pour tenter d'intercepter ce qui peut être sauvé d'un funeste destin.

D'un point de vue philosophique, nous ferons l'impasse sur ce qu'il advient de ces déchets électroniques. Arte propose suffisamment de reportages sur le sujet pour ne pas être sans savoir qu'une relative faible quantité d'entre eux est réellement traitée. Qu'une mafia mondiale s'est mise en place, qui revend ces 'détritus valorisables' à des pays d'Afrique ou d'Asie ou les normes environnementales pénalisantes ne sont pas respectées, et ou les salaires étant ce qu'ils sont, la main d’œuvre nécessaire au traitement de ces appareils est réduite au coût minimum.

Nous passerons aussi sur la définition qui est donnée chez nous, d' un appareil obsolète pour constater que depuis 30 ans d'évolution des PC, et pour reprendre un bon mot littéraire, la révolution qui a consisté à insérer une machine à écrire dans un écran de télévision n'a pas évolué. Ou si peu depuis avec l'intégration d'un 'minitel'. C'est hélas ce à quoi correspond toute cette débauche de technologie pour la majorité des utilisateurs.

Bref, je tombe sur un écran Samsung SyncMaster 206BW qui ne s'allume plus. Bel écran à la surface d'affichage et à la résolution tout à fait correcte. Manufacturé en 2007 il s'avère tout à fait intéressant.


Évidemment, il est impératif de suspecter en premier lieu un défaut d'alimentation. Après avoir branché l'appareil, je constate que la dalle affiche une fraction de seconde l'image émanant d'un PC puis s'éteint. Ce phénomène se produisant périodiquement. Le diagnostique tombe presque de lui-même : l'alimentation à découpage ne fournit plus les valeurs nécessaires au fonctionnement normal de l'écran.

Le démontage de l'ensemble est très facile. Juste quelques vis à retirer sur le dos de l'écran et il s'ouvre facilement. En 5 minutes, j'en suis à démonter la partie alimentation.

 

Une inspection de routine de celle-ci me permet de constater une déformation anormale sur trois des condensateurs de filtrage des tensions continues.

En rouge, les condensateurs défectueux, en bleu les bons...

A noter que le gros condensateur de ligne est en bon état. Les trois condensateurs posant problème ont le haut du corps bombé, laissant supposer que le diélectrique à chauffé et s'est dilaté pour en arriver à fuir comme sur celui du haut de l'image. Inutile de préciser que ces composants ne présentent plus leur capacité initiale, raison très probable pour laquelle l'alimentation ne fournit plus la stabilité et la valeur des tensions nécessaires.
Ce sont des condensateurs de 1000µF et 470µF en 25V.

On enlève :

Et on repeuple, mais cette fois avec des condensateurs de 35V. J'ai vérifié que la hauteur des nouveaux composants de 1000µF ne dépassait pas l'encombrement initial de la carte.


Les nouveaux condensateurs neuf présentent un dessus de boitier bien plat!
Le remplacement des composants défectueux m'a pris moins de 10 minutes.


Le remontage est aussi facile que le démontage.

L'opération finale : le test...


Bon pour le service!

Conclusion : le coût en composant de cette réparation peut s'estimer à moins de 3€. Le remontage m'a pris moins de 10 minutes soit un total d'intervention d'environ 20 minutes, estimable à une quarantaine d'Euros. L'opération n'est pas vraiment rentable puisqu'il est possible de trouver ce genre d'écran fonctionnel en occasion à ce prix.

Mais le calcul est mauvais. Si l'on considère l'énergie, la pollution, le gaspillage des ressources pour créer cet appareil et son remplaçant, que l'on y ajoute les 250€ de l'époque pour l'acquérir, les 130€ qu'il faudrait aujourd'hui pour se procurer un 24 pouces neuf, etc... Les 40€ que représentent le coût de ce dépannage sont extrêmement rentables. Seraient-ils estimables à moins de 10% de la facture totale dans le cadre du remplacement pur et simple de l'appareil? Oui mais voilà, cela n'est pas rentable pour tout le monde...

Pour l'utilisateur final, ça l'est, indiscutablement. De façon directe, Il n'a pas à effectuer de nouveaux investissements. Et indirectement, toute la pollution, le gaspillage etc... joue par rebond sur sa qualité de vie. C'est un choix!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire