jeudi 20 juillet 2017

Le projet Arbalet, suite...

Pour faire écho au billet précédent, voici un des sujets en cours qui progresse maintenant de façon plus'dynamique'. Petit rappel : Yoan Mollard m'a demandé de lui créer une carte Arduino adaptable directement sur une Raspberry Pi3. Cette carte joue le rôle d'interface entre la carte Pi3 et la série de LEDs installées dans la table Arbalet, voir cet article.


Par rapport à une carte Arduino de base, le projet utilise ici un processeur plus complet puisqu’il s'agit d'un ATmega328pb. Les périphériques supplémentaires de ce processeur par rapport a l'ATmega328p sont intéressants en ce sens qu'il devient possible de conserver la liaison série entre la carte Arduino et le PC de développement sans être obligé de déconnecter la carte compatible Arduino de la Pi3 à chaque besoin de téléversement. Le deuxième port série de ce 328pb est utilisé pour communiquer avec la Pi3. Faire autrement eût été extrêmement fastidieux en manipulations, à la longue.

Une Pi3 équipée de la carte compatible Arduino nommée ARPI.

Une autre différence concerne la bibliothèque de commande des LEDs. A la base, il s'agit de la bibliothèque Adafruit. Elle fonctionne très bien mais est visiblement quelque peu gourmande en mémoire RAM. Pour rappel, le 328p ou 328pb ne contiennent 'que' 2Ko de RAM. J'ai donc choisi la bibliothèque FastLED, qui fait référence en la matière. Par contre, j'ai du l'adapter aux nouvelles ressources utilisées sur ce projet. Comme toute bibliothèque pour Arduino, elle ne prend en compte que les cartes Arduino Uno de base. Le processeur 328pb n'étant pas reconnu, il m'a fallu 'agrémenter' cette bibliothèque des déclarations nécessaires.

Site fastled.io inaccessible le 20 juillet 2017!

Autre grosse différence, cette étude va être industrialisée. Jusqu’alors, je ne me souciais pas vraiment de ce type de situation car je gérais absolument toute la chaîne de fabrication et de montage des cartes. Devoir faire réaliser le projet par une entreprise extérieur demande donc quelques ressources complémentaires, et une certaine adaptation aux processus 'extérieurs'.

Il me restait à développer le logiciel de ce nouveau matériel, et donc à gérer la communication avec la Pi3 et les strips LEDs. Voilà qui est fait : 


J'ose une petite satisfaction personnelle ;-)

Update 25/07/2017 : Le premier jet de la version industrielle.


Les éléments semblent correctement réalisés. Sauf le connecteur de la Pi, sur la carte ARPI qui est placé du mauvais côté du circuit imprimé. Encore quelques précisions à fournir au sous-traitant, et un peu de travail 'manuel' pour extraire ce connecteur et le placer sur l'autre face.

Ça se précise :-)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire