Attention : nouvelle adresse mail depuis novembre 2017. Ne plus utiliser l'ancienne hébergée chez Yahoo!

vendredi 29 juin 2018

Nantesland...

Depuis 10 ans Nantes se transforme à marche forcée. Le projet Nantesland se porte bien.



Avec les beaux jours, cette entreprise 'privée' de divertissement ou les habitants (les vrais) deviennent les acteurs (forcés) de cette parodie de nouvelle ville, de nouvelles activités de divertissement se mettent en place. Et puisque dans ce blog, il s'agit quand même de 'parler' un peu de technique électrique/électronique/informatique, Si vous passez dans le coin, je vous suggère de tester la 'nouvelle' mobilité nantaise :



Pour ceux qui ne le savent pas, la 'directrice générale ' de Nantes est... au milieu de la photo.
Les détails de la communication sur le sujet peuvent se trouver ici.    

L'engin est révolutionnaire, cela va sans dire, comme l'était sans doute un peu plus à l'époque la 'Jamais Contente' de 1899 : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Jamais_contente
Ce type de démarche est sans doute hautement ridicule, si ce n'est d'un point de vue financier puisque l'entreprise qui construit ce véhicule (non, pas la Jamais contente, l'autre...), Navya compte s'introduire bientôt en bourse. Un bon coup de pub ne nuit jamais!

Tout ça pour dire que, ça n'est pas (vraiment) le sujet. Non, le petit 'truc' risible, pour donner une suite cohérente à mes articles de ce blog, est le fait que : 


Ce type de démarche est totalement stupide, tout le monde (ou presque) le sait! J'ai eu l'occasion d'en faire un petit article ici. Visiblement, l'info n'est pas remontée jusqu'aux grands décideurs. A moins que leur motivation ait été justifiée par d'autres aspects...

Le résultat était donc prévisible. En naviguant sur le site de Sven Jelure, on apprend ceci : 


Ce qu'il y a de bien avec le site de Sven Jelure, c'est que je n'ai même pas besoin de me déplacer pour vérifier le résultat : 

Merci Sven Jelure!
Je ne comprends toujours pas la raison pour laquelle les adeptes de ce genre d'animation pour gogos s'évertuent à installer ce type de panneau d'affichage qui finit toujours à plus ou moins brève échéance par afficher le même type d'information, c'est à dire 0W de production électrique, même par journée fortement ensoleillée. Le principal me direz-vous, c'est qu'il y ait eu quelque chose d'affiché le jour de l'inauguration.

J'en profite d'ailleurs pour proposer mes services pour la réalisation d'un panneau d'affichage qui se contentera de mesurer l'intensité de la lumière ambiante pour afficher une production 'plausible' en fonction de la surface de faux panneaux solaires posés. Cela coûtera beaucoup moins cher et affichera toujours une information perti'nante'. Allez, j'offre même la maintenance gratuite!

Ségolène Royal doit se sentir moins seule à présent : 



Non, vraiment, décideur, c'est un vrai métier!

UPDATE 10 septembre 2018

https://reporterre.net

quelques mois après avoir publié sur mon blog quelques avis extérieurs sur l'absolue idiotie des routes solaires, voici un petit 'rapport' publié sur les site de Reporterre, faisant état de quelques retours d'expérience sur le sujet :


Note : référence faite à Reporterre sans leur en avoir demandé l'autorisation. Je pense qu'ils ne m'en voudront pas, surtout si je vous incité à les financer (sur leur site) pour une information indépendante,  nécessaire, voir vitale aujourd'hui pour la survie de notre 'démocratie'.

Et puisque nous y sommes :

https://www.presseocean.fr

Petite nouvelle de la directrice générale de NantesLand publiée sur Presse Ocean du 09 septembre 2018.

Et oui, il aurait quand même peut-être fallu demander aux habitants à plein temps de cette belle ville de Nantes, s'ils étaient d'accord pour en financer à grand frais la transformation en gigantesque parc d'attraction, tout en y jouant gratuitement le rôle de gentils animateurs. Et au bénéfice de qui, au fait??? Hum, la question de l'argent gaspillé qui aurait pu servir à des choses bien plus utiles finira bien par se poser!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire