mercredi 7 juin 2017

SynthFest NANTES 2017.

Petit aperçu de l'édition 2017....


En 'extérieur', l'importateur Moog était venu avec un certain nombre de matériels dont des moogs, mais aussi des Séquentials :

Tout le monde connait....
L'OB-6, une belle réussite.
Cette année, je me suis un peu attardé sur certaines machines présentées et notamment cet OB-6 que je trouve personnellement être la meilleur machine de Sequential. Les possibilités sonores et le grain sont puissants, l'ergonomie est vraiment bien pensée. Je n'ai pas posé de question sur la maintenance de cet instrument.

Machine sympa aussi...

En intérieur, Roland, Korg, Arturia, Yamaha et quelques 'artinanaux' :

Des Monologues. L'année dernière, c'était les Minilogues.
J'ai testé : de vrais 'jouets' sympas, bien construits, et au prix très contenu.
Pour du Jam, les inévitables Volcas...
Présentation du  Kronos par Michel Deuchst.
Petite digression sur la présentation du Kronos par Michel Deuchst. A la sortie du Korg T1, c'était déjà lui qui en assurait les présentations. Fidèle à la marque Korg, comme Francis Rimbert présent lui, sur le stand Roland. J'ai pu en tester un exemplaire en fond de salle, équipé des même flancs en pierre polie que l'exemplaire de Jordan Rudess (funny joke : le ridicule ne tue pas, la preuve), pour la petite histoire...

J'ai été réellement impressionné par la qualité des sons dont certains proviennent de la banque KApro. Et l'ergonomie de la machine : l'écran tactile est vraiment très lisible et précis au toucher. Le Kronos n'est pas un synthé, enfin son but n'est pas la recherche de sonorité. Par contre il possède plusieurs méthodes de générations de sons, héritées de certaines machines emblématiques de la marque. Le tout en virtuel, évidemment puisque l'émulation du Polysix par exemple, pur analogique, est remplacé on l'imagine par une batterie de DSP. Le Kronos est donc une machine plus orientée production musicale que recherche sonore. Et pour ça, il possède des arguments... percutants, à tous les sens du terme.

Bien évidemment, on ne se laissera pas (trop) 'aveugler' par la facilité avec laquelle Michel Deuchst déroule sa présentation, avec force "très simplement". Sa prestation pianistique, même si pas très virtuose, n'est pas accessible au premier venu. J'en sais quelque chose depuis presque deux ans que j'apprends 'sérieusement' le clavier piano. A remarquer aussi le joli bug du séquenceur. Impossible de le démarrer en enregistrement et visiblement sa manipulation générait des bruits étranges. Par contre la machine semblait quand même fonctionner normalement puisque Michel Deuchst à pu terminer sa présentation sans avoir à 'rebooter' le Kronos. Petit problème logiciel ou mémoire corrompue ou mal chargée? A vérifier quand même. Ceci étant j'ai été vraiment impressionné par les possibilités, la qualité sonore et l'ergonomie de la machine.

Retour sur la synthèse pure : la famille 'Odyssey'
Truc amusant sur l'ARP. Je n'avais jamais eu l'occasion de tester ce genre de machine. J'ai été surpris de ne pas trouver de bouton de volume général sur ce synthé. En fait, il faut y brancher une pédale de volume/expression. Mais quand même, sur les versions Korg un petit bouton de volume pour le casque a été ajouté sur la face arrière, près du connecteur casque, pas pratique! Bon, ce que j'en dis, on peut vouloir respecter absolument l'original, mais quand on est habitué depuis toujours à pouvoir régler le volume avec un bouton dédié facile d'accès...

Chez Roland.

Le stand Roland était aussi plutôt bien 'achalandé'.

Le FA06.
Le FA06, avec animations à l'écran. C'est le genre de chose qui me questionne toujours. Moi je préfèrerais financer de vrais développements utiles plutôt que du temps de développeur pour afficher des choses 'sympas' mais inutiles à l'écran! Je ne l'ai pas testé...

Par contre j'ai testé le System-8 :

Belle puissance sonore et ergonomie... moderne.
Les possibilités sonores et l'ergonomie sont au rendez-vous, même si côté ergonomie cela me semble quand même un peu moins abouti qu'un OB-6, plus 'cheap' aussi, avec un look accrocheur censé peut- être 'masquer' certains manques. En tout cas le public visé n'est pas celui de l'OB-6, le prix non plus, puisque le System-8 coute moitié moins cher qu'un OB-6. Ce n'est qu'un avis, je n'ai pas consacré des heures sur les machines et ne suis pas obligatoirement un pro du 'truc', mais le peu de temps passé sur ce System-8 m'a laissé une très bonne impression, même en venant de l'OB-6 ;-)

Boutique... Une partie des 'petits derniers'.
TR-8;  SYSTEM-1; TB-3; MX-1
Le MX-1 : mixer orienté DJ? De ce que j'ai pu comprendre, une espèce de mixeur audio possédant des effets, le tout programmable avec le 'séquenceur' intégré. Bon, j'avoue que l'aspect sapin de noël de ces matériels n'est pas pour m'attirer. Matériel clairement dévolu à un 'type' particulier (voir très particulier) d'utilisateur.

Arturia était de nouveau présent à cette édition 2017 du Synthfest, de façon peut-être plus 'discrète' que l'année passée.

Le Maxi...
Yamaha était aussi présent avec les montages et les Refaces. Rien de vraiment neuf sous le soleil nantais. Je suis passé rapidement sur le stand.

Je n'ai pas tout relevé mais étaient aussi présents quelques 'artisans' de la lutherie électronique comme Baloran avec son River : 

Hum, toujours du monde dessus, je n'ai pas pu tester.
Par contre j'ai fini par trouver des vidéos sur le Net de la présentation du River au SynthFest, par son créateur. Je les mets en accès ici (je n'ai pas demandé l'autorisation, mais bon...): 



Et c'est  : Français! Les pré-réservations sont ouvertes ici http://www.baloran.com/

Comme l'année dernière, Neoretro synth alias NRsynth était présent avec, entre autre, son Cobra (c'est la 'petite' machine de droite) :

Ça sonne toujours aussi bien!
Et puis dans une salle annexe, j'ai pu assister à quelques démos. de Clavintage, et notamment de ce 'fameux' double Juno 106 :

Entre les enceintes, c'est un Pro One.
Et bien oui, c'était la première fois que j'entendais un Pro One de Sequential Circuits pour de vrai. Que dire? Je comprends la côte d'occasion de ce type d'instrument. C'est puissant, incisif, percussif, imparable!

Et pendant que j'y suis, petite pub pour Clavintage. Vous pouvez trouver sa page d'information facebook ici .


A côté de la présentation Clavintage, peut-être un Anafrogien? Espèce un peu plus rare sur cette édition 2017 ;-)

Bon, L'édition 2017 était sympa même si l'on est à des années lumières du Superbooth de Berlin du moi d'avril par exemple. Cette édition était la quatrième, la première ayant eu lieu en 2014. Et cette fois, quelque chose me dit que le concept 'doit' évoluer. C'est sans doute juste une impression, mais j'ai senti comme une espèce 'd'entre deux' : plus assez petit; pas assez grand. Je pense que l'intérêt de cet évènement, par rapport à beaucoup d'autres, est de conserver une vraie place aux 'artisans', dans le bon sens du terme. Hors il existe ne serait-ce qu'en France, des personnes qui produisent des choses vraiment sympas qui pourraient intéresser et dynamiser grandement ce genre d'évènement. Ce que j'en dis...

A suivre...

2 commentaires: