vendredi 6 mai 2016

Maker Faire, EMU Drumulator, le nouvel Atmel ATmega328pb sous Arduino ... OUTATIME!

Hou là, pratiquement un mois sans publication!
Le temps passe vraiment vite....

La foire de Paris bat son plein en ce moment. Le Maker Faire y a élu domicile depuis l'année dernière, ce qui impose l'achat du billet d'entrée à la foire pour pouvoir y assister. En même temps, il faut bien louer les infra-structures et payer les 3000€ (ou dollars je ne sais plus bien) réclamés par la boîte américaine qui coordonne les Maker Faire de la planète!


Personnellement je n'y ai pas retrouvé l'ambiance de l'édition 2014 au 104. Le 'milieu' se 'professionnalise' comme cela était prévisible et devient petit à petit un salon 'avant vente' d'entreprises plus ou moins établies. Même si j'ai réussi à dénicher quelques 'amateurs', mais rien de fantastique. L'esprit n'y est plus.

Pour cela, je vous conseille de vous tourner vers les OBC, les Open Bidouilles Camp, qui eux, conservent plus l'esprit débrouillardise et entraide et ou ni les grandes entreprises, ni la puissance publique n'a pour l'instant imposé sa doctrine : pour votre bien et votre sécurité.

Pour imager la chose :


Intel, à la mode Microsoft : ambiance jeune et dynamique, avec beaucoup de bruit.

L'important est de se montrer et de marquer les esprits. Intel en pleine recherche de débouchés aujourd'hui, s'étant fait voler le marché des 'smart'-bidules ou l'architecture ARM et les fondeurs chinois ont raflé la mise (voilà ce que c'est quand on s'endort sur ses lauriers et que l'on se contente de faire des acquisitions/développements à seuls but destructeur de concurence à la mode Microsoft!), après avoir officiellement laissé tomber le marché des PC de bureau (si si, je vous assure. Fallait prendre des actions AMD, maintenant c'est déjà trop tard!) essaie d'investir le monde de l'IOT (l'Internet des trucs!) :


Hum, plein de bidules amusants, programmables à la mode Arduino. En fait un assemblage d'éléments disparates de techno. Intel, pas prévu pour ça à la base, mais mis ensembles pour faire croire que... Évidemment, le bidouilleur en herbe sera tenu bien à l'écart de la technologie propriétaire utilisée pour arriver au résultat apparent.

Mais bon, le but n'est pas de faire plaisir au Vulgum, mais de pénétrer les nouveaux marchés. Rien de tels que du bon vieil entrisme au sein de l’Éducation National, toujours à la mode Crosoft :


Vous voyez ce que je veux dire?

Et d'ailleurs, un de nos grands bâtisseur national était aussi présent avec ce slogan :



Hum : du béton, des tours, des grues... et encode du béton. En pleine crise et séquence économique planifiée associée sur le développement durable, les bâtisseurs écrivaient : "on ne pourra plus construire comme avant" (le moniteur). Non, c'est sur! Finissons-en avec l'artisanat, il faut voire les choses en grand maintenant!

Séquence publicitaire pour la ville de... :


Vous avez reconnu? Non? Mais si, les machines de l'île. Comment ça, vous n'êtes pas allé à Nantes? Hum.....

Bref : quelques 'amateurs' quand même :


Sur le thème instrument de musique : un clavier portable de faible poids mais largement jouable (j'ai essayé) fabriqué en imprimante 3D.

Et puis un amateur pur et dur :


En fait, une machine analogique utilisant une RaspBerry PI en guise d'interface numérique associée à quelques potentiomètres électroniques pour réagir aux commandes M.I.D.I. Le type fait ça pour son plaisir, avec même pas une intension de commercialisation!

Et sinon? A l'atelier est arrivée récemment une Drumulator :


Je me suis dit que cela pourrait être une bonne compagne pour l'Emulator 1.
La machine plante mais au moins elle démarre. Un petit coup d’œil à l'intérieur m'indique que cette boîte à rythme a été ouverte et 'bidouillée' 'un certain nombre' de fois. C'est sur, il y aura un peu de travail pour la refaire partir normalement!

Et puis question développement, j'en suis à la phase des premiers tests d'une interface intelligente destinée à s'intercaler entre un automate de type Controllino et un écran LCD couleur graphique tactile  :

Avec au premier plan, un processeur mort au champ de bataille!
J'ai choisi un processeur Atmel de type ATmega328. Et, pour satisfaire mon objectif, j'ai opté pour la toute nouvelle version de ce processeur, à savoir la version 'pb', équipée d'un double port série.

Je souhaiterais que ce montage soit programmable avec l'interface Arduino, comme l'est l'automate Controllino. Histoire de proposer un ensemble cohérent.

La chaîne de développement est classique : Atmel Studio 7.0 et carte de programmation AvrDragon.

Écrit comme ça, cela paraît simple! ERREUR!!! L'installation du logiciel Atmel peut ne pas être simple du tout et causer bien des problèmes, notamment si le Windows utilisé ne possède pas les bonnes mise à jour.

Le processeur 328pb inaugure aussi une nouvelle implémentation de la circuiterie d'oscillation, et plus particulièrement celle dédiée à l'oscillateur externe. De nouvelles limitations et de nouvelles précautions de design doivent être prises en compte!

Mais bon, au bout d'un certain temps, le 'Hello World' embarqué fonctionne avec un quartz externe de 16MHz:



Ca ne se voit pas comme ça, mais la LED verte en bas à gauche clignote bien ;-) Et en bonus celle d'en bas à droite aussi, mais cette LED est l'indication d'émission série. Parce qu'en plus mon montage émet quelques caractères à 9600 bauds. Méthode fiable pour vérifier que le processeur fonctionne bien à 16MHz!

Update 13/05/2016 : Après quelques tests et modifications, j'ai réussi à faire fonctionner cette carte sous l'environnement de développement Arduino. Pour l'instant il n'y a rien d'officiel à ce sujet sur le site Arduino, mais après avoir effectué quelques recherches sur Internet, j'ai pu trouver le bootloader adapté à ce processeur ATmega328pb.

Après quelques adaptations de fichiers pour faire reconnaitre cette carte dans l'environnement Arduino, et le remplacement du compilateur GCC par une version plus récente supportant ce processeur, le système fonctionne normalement et se programme comme d'habitude sous l'environnement Arduino (uniquement Windows pour l'instant), de la même façon que l'automate Controllino : cool!

Bon, ça n'est pas tout ça, mais il faut s'y remettre :

N'est-ce pas Dave?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire