Attention : nouvelle adresse mail depuis novembre 2017. Ne plus utiliser l'ancienne hébergée chez Yahoo!

jeudi 10 juillet 2014

Audio HiFi, développement durable et réparations : HK3490.

Pour continuer sur la série des réparations : Retour à une vie normale pour un amplificateur intégré modèle 3490 de marque Harman Kardon.

Mise en situation : la machine s'est arrêtée de fonctionner suite à un dégât des eaux. Je constate de visu qu'il y a effectivement quelques traces d'eau chargée de matière calcaire sur le capot de l'appareil ainsi que sur un circuit imprimé dont je perçois en outre des tâches 'oranges' annonciatrices  de problèmes potentiellement très ennuyeux.

J'ai retiré quelques nappes pour établir un premier diagnostic.

La machine possède un superbe transformateur susceptible de fournir un bon nombre de tensions différentes sous un bon ampérage. Le fond de l'appareil contient la partie amplificateur avec les transistors de puissance de marque Sanken, fixés sur un radiateur en aluminium de très bonne taille. La carte n°1 contient la partie entrée audio numérique. La n°2 concerne les entrées/sorties analogiques ainsi que la partie processeur. La n°3 est le tuner FM et PO/GO. La n°4 est dédiée entre autre à la mise à jour éventuelle du firmware du processeur.

Nous sommes en présence d'une machine plutôt bien construite, mais mis à part les transistors de puissance qui sont des modèles spécialement prévus pour une utilisation en haute fidélité, le reste du matériel et des solutions adoptées relèvent plutôt du bas de gamme. De l'extérieur tout semble fonctionner. L'afficheur fonctionne et répond aux sollicitations des touches de la face avant. Par contre aucun son ne sort, si ce n'est des crachotements!

Avant toute décision, la première étape consiste à évaluer les dégâts causés par l'eau :


A l'évidence, le point le plus sensible concernera l'intérieur du rond rouge central, situé sur la carte processeur et entrées/sorties analogiques. Une recherche rapide sur Internet me permet de constater qu'il ne sera pas évident de trouver une telle carte en état de fonctionnement et que si je souhaite tenter une remise en état, il va falloir s'attaquer aux problèmes.

Je démonte donc la carte la plus endommagée et en retire quelques composants pour me faire une idée plus précise des dommages :

Impressionnant!
Qu'en est-il des pistes du circuit imprimé? Heureusement il s'agit d'un circuit à seulement deux faces. Au pire des cas, il sera à peu près possible de suivre 'à la trace' celles qui sont endommagées et les reconstruire au besoin!


Après un sévère nettoyage, on y voit déjà un peu plus clair. Dans le cercle rouge du 'haut', une des pattes du circuit intégré IC36 semble en très mauvais état. Après test de continuité, la patte n°8 de ce circuit est toujours 'à peu près' soudée au circuit imprimé, par contre elle n'est plus reliée au boitier du circuit, la corrosion en ayant fait disparaître la moitié. Après recherche d'informations sur le Net, il s'agit d'un amplificateur opérationnel dont la patte n°8 sert à l'alimentation positive. Il est clair que ce circuit n'est plus correctement alimenté.

Dans le rond du dessous, apparaît une diode notée D310 dont les pattes ont totalement disparues. Pire, les plots du circuit imprimé ou elle était soudée ont eux aussi totalement disparus. Se faisant, l'alimentation en 15V d'une partie des autres composants n'est plus disponible!

Je décide de commencer par évaluer la faisabilité du remplacement du circuit intégré IC36. Il s'agit d'un circuit de la marque Japonaise JRC, un NJM2068D relativement difficile à trouver. Mais le tableau d'équivalence donné par le constructeur indique un possible remplacement par un LM833D. Ce circuit est disponible chez Farnell au prix exorbitant de 0,42€ HT! Nous ne sommes réellement pas dans le haut de gamme!

Je commande...
Image floue :-( mais le LM833D à gauche et le NJM2068D retiré de la carte, à droite.
Et j'effectue les premières réparations :


Il m'a fallu 'jouer' avec la patte n°8 du circuit intégré en la tordant quelque peu pour effectuer une soudure viable sur le peu de piste qui restait encore sur le circuit imprimé. L'oxydation de la diode D310 ayant eu pour conséquence la coupure d'une piste principale d'alimentation, je rétablis la liaison avec un morceau de patte de résistance 'qui trainait par la'.

Je n'ai pas cherché à remonter une diode en remplacement de celle disparue. J'ai tout simplement connecté un fil de liaison sur l'autre face de la carte, avec une alimentation correspondante.


D'autre part, le condensateur noté C397 sera placé, lui aussi, sur l'autre côté du circuit imprimé. Je n'en possédait pas en version chimique mais uniquement en MKT dont le boitier ne correspond pas du tout à l'empreinte initiale.

Après les premiers tests de fonctionnement, j'ai constaté qu'une seule des voies était fonctionnelle. Un rapide examen me permis de découvrir que la borne  '+' du condensateur C375 n'était plus relié à la piste menant aux pattes 6 et 7 de l'amplificateur opérationnel référencé IC36 que je viens de changer. Logique, cette partie de l'ampli-op est visiblement monté en 'suiveur' et sa sortie est donc de fait coupée. Un examen visuel ne m'a pas permis de suspecter un tel problème.


Un rapide 'grattage' de la piste, puis un trait de soudure aura vite fait de rétablir la liaison. A ce stade, les entrées de la carte n°2 ont été traités et fonctionnent. Par contre, il m'est toujours impossible d'écouter la radio dont le réglage semble poser problème d'après les indication incohérentes de l'afficheur. Quelques instants ont suffit pour en arriver à la conclusion que le module radio, la carte n°3, n'est pas alimenté.

Pour rappel : le point à problème potentiel déterminé en début d'article.


Après un rapide test des points de connexion, il s'avère que la patte du connecteur véhiculant l'alimentation vers le module radio à du subir le même sort que celle du circuit intégré mentionné plus haut. Ici, pas question d'envisager un tel remplacement. Je ne suis même pas sur de trouver ce type de connecteur. Et de plus, il n'y a que la broche correspondant à l'alimentation qui est rompue. Je décide donc de souder un fil 'rouge' de l'autre côté du circuit imprimé sur la piste concernée, et d'amener le +15V directement par ce fil jusqu'à la carte tuner.

Et voici le résultat une fois la carte remontée dans l'appareil :


En plus du circuit intégré et du 'pont' de câblage dont j'ai fait mention précédemment, on remarque sur cette image les trois condensateurs neufs, version bleu clair, montés en bonne place. Le quatrième se situant de l'autre côté du circuit, et le fil rouge véhiculant le +15V à la carte tuner. A remarquer que la carte tuner n'a présenté aucun problème. Un simple nettoyage des traces de dépôt calcaire à suffit.

Tout fonctionne! J'ai passé environ 3 heures en incluant les périodes de diagnostic, de recherches sur Internet, de commande, de réparation. Le coût en composants est totalement symbolique car ne correspond même pas à 1€.

Conclusion : J'ai connecté cet amplificateur sur une paire de petites enceintes Eltax. Le rendu est très bon et ne suis pas déçu du dynamisme sonore, pas plus que du spectre retranscrit malgré une taille d'enceintes pas nécessairement optimale pour une reproduction de qualité.


Cet ampli, comme je le faisais remarquer en début d'article, présente des solutions techniques assez éloignées des canons de la haute fidélité. On notera une chaîne de sélection et un réglage du volume traité par des circuits intégrés, alors qu'il est considéré à juste titre que moins le son ne traverse de circuits actifs, moins il est susceptible d'être pollué. De plus, la totalité du signal sonore passe au travers de condensateurs chimiques et non pas, au minimum, de composants de type MKT. Enfin, l'ensemble des amplificateurs opérationnels sont du type JRC NJM2068D, même celui effectuant la pré-amplification pour platine vinyle, ou il aurait été largement plus logique d'y trouver à minima un NE5532. Quant à la conversion Numérique/Analogique, carte n°1, elle est du type 'travail minimal'. Je ne l'ai pas testée mais j'imagine qu'elle fait correctement son office, même si aujourd'hui il est certainement possible de trouver pour une somme tout à fait correcte, une telle fonction de conversion de meilleur facture. Quant à la partie amplificateur, elle me semble de très bonne qualité, tant en rendu sonore qu'en fabrication. Force est donc de constater que cet intégré rempli très bien son office...

Le plaisir d'avoir remis en état une telle machine, plutôt que de la voire terminer son existence au mieux, au fond d'une benne à ordure, est totalement incommensurable.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire